Lupot Nicolas

Fils et élève de François I. Né à Stuttgart le 4-12-1758. Le meilleur et le plus célèbre luthier français de son temps, ayant élevé son art à un niveau des plus remarquables. On le surnomma à juste titre Le Stradivari français. En 1769, il suivit son père à Orléans d’où datent ses premiers instruments et, en 1796, il se rendit à Paris pour travailler pour Pique et aussi se perfectionner dans les ateliers de celui-ci. Quatre ans plus tard, il s’établit dans la capitale, rue de Grammont. Transporta son atelier, en 1806, rue Croix des Petits Champs. En 1815, il fut nommé luthier de la chapelle royale et, l’année suivante, fournisseur de l’école royale de musique. Nicolas Lupot mourut à Paris le 14-8-1824 et eut pour successeur son élève Charles-François Gand qui avait épousé sa fille adoptive : M’ o Cornelis Squimbre (1794-1861). Sa lutherie est inspirée du modèle Stradivari, sauf les ouïes ayant une certaine personnalité. Les crosses sont artistiquement taillées, le fond de une ou de deux pièces. Le vernis allant du rouge au rouge brun tirant parfois sur le roux est appliqué un peu épais, mais le temps lui donna une jolie patine. Ses onglets se terminent en bec de corbeau et ses filets sont souvent en os de poissons ou en baleine. Il eut 10 étiquettes différentes dont 4 polir Orléans (2 manuscrites et 2 imprimées) quand il habitait rue d’Illiers et 6 pour Paris (5 imprimées et I manuscrite). Parfois il marquait en plus son nom au fer sur la table à l’intérieur. Son travail ne laisse rien à désirer. La main-d’œuvre est parfaite et ne peut être surpassée. La sonorité est jolie, pas très éclatante mais ronde et portant bien. Nous donnons ci-dessous les dimensions de 3 violons différents qui nous furent confiés par d’aimables collectionneurs. Longueur de la table: 357-358-360 mm. Largeur de la table (partie supérieure): 167-168 mm. Largeur de la table (partie inférieure): 207-210 mm. Largeur de poitrine: 109-110 mm. Hauteur des éclisses (partie supérieure): 29-30 mm. Hauteur des éclisses (partie inférieure): 31-32 mm.

Biographies tirées du Dictionnaire Universel des Luthiers (René VANNES) et de La Lutherie Lorraine et Française (Albert JACQUOT)
  • Date de naissance : 04/12/1758
  • Date de décès : 14/08/1824

Les fiches instruments

Instrument Date Ville
Violon 1785 - 1790 étiquette Antonio Stradivarius Orléans
Violon 1786 étiquette, marque sous le talon et tampon encreur Orléans
Violon 1787 étiquette, marque au fer sous le talon et à l'intérieur. Anciennement bords noirs Orléans
Violon 1790 - 1794 étiquette Antonio Stradivarius Orléans
Violon 1792 fait pour François-Louis Pique et vendu à Paris Orléans
Violon 1797 étiquette manuscrite et paraphe sur le fond en haut. Ex-Sauvageot Paris
Violon 1798 étiquette Paris
Violon 1809 étiquette et paraphe Paris
Violon 1810 étiquette Paris
Violon 1811 étiquette et paraphe Paris
Violon 1811 étiquette Paris
Violon 1811 étiquette Paris
Violon 1813 étiquette Antonius et Hieronymus Amati et marque au fer N. Lupot Paris
Violon 1821 étiquette et marque au fer Paris
Etiquette étiquettes Famille Lupot de 1687 à 1824 Orléans Paris
Violoncelle vers 1804 étiquette Paris
Violon vers 1790 collaboration François et Nicolas Orléans
Violon vers 1790 étiquette Orléans
Violon vers 1775 - 1780 Orléans
Violon vers 1800 pour François-Louis Pique Paris
Violon vers 1790 étiquette Orléans
Violon vers 1793 - 1794 pour François-Louis Pique Orléans