Guersan Louis

Né vers 1713, mort à Paris après 1781. Fut l’élève et ensuite le successeur de Ch. Pierray, juré-comptable de la corporation des luthiers de 1748 à 1749, puis doyen en 1769. À cette époque, il habita rue dès Fossés-St-Germain des Prés et fut le fournisseur du Dauphin et de l’Opéra. Travail irréprochable d’un beau fini, petit patron, jolies volutes bien sculptées, beau vernis à l’alcool jaune or ou rougeâtre assez sec, se détachant assez facilement. On rencontre des instruments de Guersan dans les principaux musées. Le catalogue du Conservatoire de Paris mentionne (.0. 82, 83, 84, 85) 4 instruments (pardessus de viole) datés de 1747 à 1751. Le catalogue Kinsky cite un instrument identique (n° 793) daté de 1750, le catalogue Curt Sachs, un pardessus de viole daté de 1752 (n° 2468) et un violon daté de 1737 (.0 2524) et le catalogue Mahillon, deux quintons (n° 480 et 1394) datés de 1753 et 1754. Le Musée de Genève possède également deux quintons (n° 9347). Les violoncelles sont d’un modèle assez petit, mais d’une jolie facture et très recherchés par les connaisseurs. Guersan est inscrit aux archives de l’Opéra de Paris pour avoir réparé une contrebasse le 25-9-1750.

Biographies tirées du Dictionnaire Universel des Luthiers (René VANNES) et de La Lutherie Lorraine et Française (Albert JACQUOT)
  • Date de naissance : vers 1713
  • Date de décès : après 1781