Couesnon Amédée

COUESNON et Cie, est une manufacture d’instruments de musique qui peut être comparée à celle de Jérôme THIBOUVILLE-LAMY, mais dont la production est, au départ, principalement orientée vers la fabrication des instruments de musique à vent. Elle est issue de la maison GAUTROT Aîné et Cie installée à Paris dès 1845.

En 1855, la maison se lance dans la facture d’instruments de la famille du violon dans l’atelier de la rue d’Angoulême à Paris. C’est Maurice MERMILLOT, un maître luthier ayant travaillé pour Jean-Baptiste VUILLAUME et GAND & BERNARDEL, qui en assure la production.
En 1887 Amédée COUESNON prend la tête de la maison GAUTROT. Elle emploie alors, toutes actvités confondues, près de 1000 ouvriers au plus fort de la production, et possède des unités de fabrication à Paris, Château Thierry, Mantes, Garennes et Mirecourt.
En 1901, Georges CHERPITEL, précédemment employé chez THIBOUVILLE-LAMY, rejoint COUESNON comme directeur de l’atelier de lutherie.
En 1913, pour répondre à une demande croissante d’instruments de qualité, COUESNON rachète la maison de Léon BERNARDEL et prend le nom de « COUESNON et L. BERNARDEL Réunis ».
Alors âgé de 60 ans, Léon BERNARDEL en devient le directeur artistique et supervise la production d’instruments. Cette collaboration s’achèvera en 1923.
En 1927, Eugène Vincent GENOD quitte Marc LABERTE pour rejoindre COUESNON pour prendre la direction commerciale des ateliers de Paris et de Mirecourt.
En 1931, Jean COUESNON, fils d’Amédée, succède à son père. C’est en 1933 qu’il rachète le nom de « Léon BERNARDEL » pour l’utiliser comme marque commerciale.
En 1935, pour continuer à répondre au mieux au déveleppement de la demande, les ateliers de Mirecourt diversifient leur production : parallèlement à la facture d’instruments, une production d’archets, d’étuis, d’accessoires ainsi que de mandolines et guitares est mise en place. Gaston BERNEZ devient directeur des ateliers de Mirecourt.
En 1948, au sortir de la guerre, COUESNON et Cie n’emploie plus qu’une trentaine de personnes, ainsi que quelques artisans travaillant à domicile. Les ateliers de Mirecourt restent le seul endroit ou des instruments de la famille du violon sont encore produits. A cette époque, Gaston BERNEZ en est encore le directeur en collaboration avec Jean VOIRY son beau-frère.

COUESNON cesse les activités de lutherie de Mirecourt peu après 1956, et ferme définitivement les portes de l’atelier de Château Thierry en mai 1967.

Biographies tirées du Dictionnaire Universel des Luthiers (René VANNES) et de La Lutherie Lorraine et Française (Albert JACQUOT)
  • Date de naissance : 1845
  • Date de décès : 1967

Les fiches instruments

Instrument Date Ville